Historique

 

Ce qui suit est :
- extrait du « Pays Bas Normand » (période 1911 à 1985, article de Mr Lebrun Président d’honneur de l’aéroclub) ;
- constitué à partir de différentes sources privées (M. Georges DAVY, Gérard MOREL, JP BAGOT) ou publiques (Bibliothèque d’Avranches, coupures de journaux ou de magazines, de l’INA).

Dernière mise à jour le 24/06/2014

Hommage à M. LEBRUN

 

1ère expérience d'aviation à Avranches le 27 juillet 1910

1ère expérience d’aviation à Avranches le 27 juillet 1910

 

Avranches avion 1910

Avranches 1910

Si le premier meeting eu lieu en 1911, à Avranches, ce n’est que 23 ans plus tard que l’aérodrome et l’aéroclub furent inaugurés, le 12 août 1934 en présence de personnalités locales et de Robert Toulouse-Lautrec, alors président de l’Aéro-club d’Ille-et-Vilaine, fournissant à cette occasion quelques avions pour le meeting.

Extrait du livre de Pierre LEVERGEOIS : « Un ciel air de pays, Souvenir d’un enfant bas-normand »

 » DES AVIONS, ENFIN ! Avant de raconter l’univers de mes vacances, qui m’a aussi apporté la découverte d’un monde nouveau, en même temps qu’une montagne de connaissances, il me reste à évoquer un évènement, à cheval sur l’école et les vacances : l’inauguration de l’aérodrome d’Avra-ches, taillé sur l’immensité des grèves du Mont-Saint-Michel, sur la commune du Val-Saint-Père. On en parlait depuis des mois, car le projet témoignait d’une hardiesse d’esprit, rare pour l’époque et d’un enthousiasme positif pour les techniques nouvelles. Les avions qui passaient dans le ciel de la ville se comptaient encore annuellement sur les doigts d’une main. Alors admettre qu’ils allaient devenir une machine familière relevait de la fiction qui, soudain, allait devenir réalité. D’autant plus que l’aérodrome prévu abriterait un aéro-club qui se chargerait d’enseigner le pilotage aux amateurs. » …/… Lire la suite
Programme Inauguration Aéroclub d'Avranches

Programme de l’inauguration de l’Aérodrome d’Avranches

Le programme complet 

Inauguration Aérodrome 12 août 1934

Inauguration Aérodrome 12 août 1934

Inauguration Aérodrome 12 août 1934

Inauguration Aérodrome 12 août 1934

Inauguration Aérodrome 12 août 1934

Inauguration Aérodrome 12 août 1934

Inauguration Aérodrome 12 août 1934

Inauguration Aérodrome 12 août 1934

Aéroclub 22 décembre 1934

Aéroclub 22 décembre 1934

L’aérodrome avait été créé quelques mois plutôt, en novembre 1933 par le docteur Restoux. L’après midi, un meeting réunissait 10000 spectateurs assistant aux démonstrations de voltige et à de nombreux baptêmes de l’air.

Le premier avion école fût un biplan biplace en tandem de 95 CV, le Caudron 232. Le dimanche 24 juin 1934, cinq avions venus de Paris, Cherbourg et Rennes vinrent se poser à Avranches pour un petit meeting. Trois avions vinrent compléter la flotte : un Caudron Pélican, un Farman et un Potez. Un hangar fût construit pour abriter ces appareils.

L’aérodrome devait accueillir des pilotes de renom tels Antoine de Saint-Exupéry avec son Simoun le 20 août 1937, Marcel Dorcet et Michel Détroyat après la guerre 1939-1945.

En 1936, le ministre Pierre Cot créait l’Aviation Populaire, permettant aux jeunes de faire leur formation de pilote à un prix très avantageux. Grâce à cette initiative, la flotte du club s’enrichit de 2 Potez 60, monoplan biplace à moteur en étoile de 60 CV.

Les hangars en 1936

Les hangars en 1936

Une cinquantaine de jeunes s’entraînaient sous la coupe de l’instructeur de l’époque Fred Nicole, pilote de l’Armée de l’Air.

Une vidéo de 1950 où l’on aperçoit Fred Nicole lors d’un meeting RSA.

En août 1939, les aérodromes furent fermés et les avions rassemblés dans des centres militaires. En 1940 les Allemands rendaient l’aérodrome inutilisable en le quadrillant de rigoles, ils démontèrent le club-house et emmenèrent les hangars à Flers dans l’Orne.

En 1945, les anciens du club, le docteur Béchet, les frères Béguin, Maurice et Marcel Tabur, les frères Cherpitel, Clouet, de Verdun, Renouf et Lebrun décidèrent de remettre l’aérodrome en état et le club en activité. De bonnes relations avec le SFA (Service de la Formation Aérienne), facilitèrent l’attribution d’un Stampe (toujours en état de vol en Angleterre, voir son historique) et d’un Morane 315 en partage avec les 3 autres clubs de la Manche.

Extrait du journal Décollage n°102 « Magazine de l’Aviation Mondiale »
750 heures de vol en 1947 à Avranches

Ouest-France 11 juin 1947

Ouest-France 11 juin 1947

ouest 17 septembre 1947

Ouest-France 17 septembre 1947

Journal d’un élève de 1947

 

Gala de l'Aéroclub, Ouest-France 23 juin 1947

Gala de l’Aéroclub, Ouest-France 23 juin 1947

Gala Aéroclub  29 juin 1947, Louise CARLETTI baptise le "Père Hébert"

Gala Aéroclub 29 juin 1947, Louise CARLETTI baptise le PA18 « Père Hébert »

 

inauguration de l'aérodrome 1947

Inauguration de l’aérodrome 1947

Gala Aéroclub 29 juin 1947, Hélène BERSEN asperge le STAMPE "Georges RENAUDIN"

Gala Aéroclub 29 juin 1947, Hélène BERSEN asperge le STAMPE « Georges RENAUDIN »

Ouest-France 23 juin 1947

Ouest-France 23 juin 1947

A Avranches les dommages de guerre permirent d’obtenir une baraque suédoise pour remplacer le club-house, des hangars d’occasion vinrent par la suite.

Le SFA subventionnant partiellement le mécanicien et l’instructeur, un Piper-Cub fut acheté aux surplus américains. Lorsque l’aide de l’état fût supprimée, il fallut se séparer du mécanicien, le déficit se creusa, si bien qu’il fût proposé de faire appointer l’instructeur, Mr Ledauphin par les élèves.

Ledauphin

Ledauphin

 

Un membre du club, Mr Lebrun proposa d’assurer la caution de la dette.

Pris par des occupations personnelles, Mr Ledauphin ne pouvant plus assurer convenablement l’instruction, il fût décidé que M.Lebrun irait faire son stage d’instructeur à Grenoble.

 

Organisation en 1953 d’une « manifestation de propagande ». Nous dirions sans doute « journées portes ouvertes » maintenant.

OF-Avril-1953

OF-Avril-1953

En 1955, le club fît l’acquisition d’un monoplace Druine « Turbulent », premier avion construit par Claude Rousseau, qui devint plus tard le créateur de Rousseau Aviation à Dinard. En 1956, ce Druine fût détruit lors d’une présentation de voltige par d’Huc Dressler, le pilote fût tué.

En 1956, le club comptait plusieurs pilotes granvillais, M. Bourg (de la S.G.E.), M. Legoupil (président de la C.C.I.), Mlle Jault et quelques jeunes créèrent le club de Granville et firent aménager l’aérodrome de Bréville.

En 1957, Rousseau sortait ses 3 premiers Emeraude (monoplan à aile basse, biplace côte à côte, moteur de 90 CV, 170 km/h). Le premier Emeraude avait été commandé par le commandant Martin, de l’aéroport de Dinard, les deux autres étaient destinés aux aéroclubs d’Avranches et de Granville.

De 1948 à 1985 le club eût l’autorisation d’utiliser une bande d’herbus à proximité de la digue du Mont Saint Michel, Ledauphin et Lebrun y firent de nombreux vols d’initiation.