Histoire de Baraques

La « Baraque », le club house de l’aéroclub des Grèves du Mont Saint Michel n’est pas une construction unique en Normandie et dans le grand ouest, particulièrement dans le sud manche et le Calvados. Elle a été construite au lendemain de la 2ème guerre mondiale. Elle a bien failli disparaître lors de la tempête de 1999. Grâce aux membres de l’aéroclub, elle a été restaurée rapidement.
Quelques photos

Accueil » Histoire de Baraques » Tempête 1999
int_4.jpg
int_2.jpg
int_10.jpg
int_13.jpg
int_1.jpg

Concernant les « Baraques », quelques liens …

  • En 2007, une association a démonté et rénové à neuf un baraquement à Ploemeur (Lorient) visible ici : http://www.soye.org
  • En 2009, création d’une union : http://www.cites-provisoires.fr
  • PrefabMuseum en Grande Bretagne
    Extrait du site : « The Prefab Museum tells a story that resonates today, of housing shortages – and innovative solutions to them that were enthusiastically embraced by their residents. It also paints a picture of social, domestic, and working class life from 1946 to the present day. The Moving Prefab Museum and Archive project, funded by the Heritage Lottery Fund, aims to build and develop a unique national archive of post-war prefabricated homes. Time is running out for the remaining prefabs as the original occupants grow older and frail and their homes, where still lived in, are scheduled for demolition and redevelopment. »

***************

En avril 1945, le ministre de la reconstruction Raoul Dautry préconisa la construction de baraques provisoire en bois. Ces baraques sont construites grâce à la générosité des dons. Ainsi, l’association du Don suisse débloqua un crédit de 620 000 francs suisses pour construire des habitations et un centre social. Le 10 octobre 1949, la Suisse offre un lingot d’or à la ville qui rapportera 649 490 francs. On compte en 1948 dix cités, parfois composées de plus de 70 maisons. Les baraques étaient livrées en kit et il suffisait de les monter sur place. Chacune avait des spécificités différentes selon leur origine (suédoise, finlandaise, suisse, française, américaine, canadienne).

La Croix-Rouge irlandaise participa à la construction d’un hôpital constitué de 25 bâtiments (situé au niveau du collège Pasteur) et débarqua 174 tonnes de matériel. L’hôpital fut inauguré le dimanche 7 avril 1946 et l’équipe médicale irlandaise quitta Saint-Lô au début de janvier 1947. Cet hôpital, composé de baraques en bois, fonctionna jusqu’en 1956.
Source Wikipédia.

********************

Quelques baraques trouvées dans le sud manche et le Calvados

Les Loges Marchis
Ger
Isigny le Buat
La Bloutière
La Chapelle Cécelin
Lapenty
Le Mesnil Tôve
Villedieu les Poëles
Les Pas
Marcey les Grèves
Pont-Farcy
Brécey
Pontorson
Saint Hilaire du Harcouët
GER-Brisevent.jpg
Saint Jean Le Thomas
Saint Laurent de Cuves
Saint Lô
Chalendrey
Saint Hilaire du Hacouët, rue Lapenty
Genêts
Le Vivier, route de Brécey à Chérencé le Héron (50)
Sourdeval
La Gohannière
Donville les Bains
Les-Aunays.jpg
Chérencé le Roussel
club house aeroclub
Crollon
Cromel Le Val Saint Père
Détruite en 2011
Ducey
Gavray